Avant de me plonger la tête la première dans les teintures textile, j'ai expérimenté la rétroprojection en live de liquides colorés et autres objets incongrus dans le cadre de deux projets pour la scène. L'un, L'opéra de la lune de Jacques Prévert, spectacle jeune public co-écrit avec Norbert Lucarain et porté par la compagnie D'un instant à l'autre et l'autre, Vegan Dallas, groupe de musique improvisée.

Vegan Dallas
Création Nevers D'jazz Festival 2015 

Empreint de rythmes et de sensations primitives autant que de sons riches et complexes, Vegan Dallas rassemble les contraires pour faire entendre une musique qui agite les sens et relie les êtres. Sur scène, le groupe se place au centre d’une étonnante station musicale retro-éclairée qui vibre aux sonorités de cette musique de transe.

L'opéra de la lune
Création Festival A pas contés (Dijon) 2013

Voix parlée et mélodie chantée, slam lyrique et human beat box se mêlent en un flow musical tantôt doux et mélodieux, tantôt pop-rock électro.

Cette poésie sonore est illustrée en direct par des projections d’images, d’objets, liquides et produits divers manipulés en temps réel sur la vitre d’un rétroprojecteur de bureau, objet désuet et familier des salles de classe d’antan.